Réponses aux questions

Les enfants boivent-ils de l'eau (aussi)?

Les enfants boivent-ils de l'eau (aussi)?



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

C'est le produit non consommé et non consommable le moins cher disponible en Hongrie en quantité illimitée. Cependant, étant donné qu’il est stupide, incolore et hors du robinet, il n’est pas à la mode pour les enfants. De nombreuses écoles ne savent même pas à quoi ressemble l'eau.

Je n'aime pas l'eau!

Beaucoup de jeunes enfants et d'écoliers n'utilisent de l'eau que pour se laver et se laver, et s'ils ont soif, ils boivent de l'eau gazéifiée, de préférence du jus de fruit en boîte. Mais leur teneur en calories est élevée. Des études internationales ont montré qu'il existait une corrélation entre l'obésité chez les enfants et la consommation de levures sucrées.
Bien sûr, il existe également des données nationales. Selon une enquête réalisée en 2005 et 2006 par l'Institut national de la sécurité alimentaire et de la nutrition (OTTI), plus de 40% des élèves du primaire boivent du bicarbonate de soude acide plusieurs fois par jour. Quand nous avons obligé les exploitants de cantines scolaires à servir des aliments plus sains en 2005, la plus grande opposition venait de l'introduction de légumes frais et de boissons saines - a déclaré Oli.

Cool dans la salle de classe

Dans plusieurs pays, un programme visant à faire de l’eau un favori des écoliers en installant un automate de salle de classe dans la salle de classe a été un succès. Deux mois en Hongrie, près de 400 enfants ont pu tester leur soif avec de l’eau au lieu de jus sucrés. Le nom du programme était HAPPY (Programme hongrois de promotion de l’aquaculture pour les jeunes). Cela se traduit par "un programme de promotion de la consommation d'eau chez les jeunes en Hongrie".
L'idée était très bonne - ont dit les éducateurs. L'eau a vécu pour les enfants dès la première minute, et le réservoir est devenu froid en seulement deux jours, a déclaré Katalin Felkai, ancienne enseignante de l'école primaire Orphanage, anciennement István Szхnyi. Toutes les classes n’ayant pas participé au programme, la classe 2B est rapidement devenue un sujet enviable. Ce fut un grand succès quand ils invitèrent d'autres classes sympathiques à aller boire un verre à l'eau.
L'enseignant a étudié le type de liquide que les élèves emballaient chez eux et a constaté qu'un tiers d'entre eux apportaient du sucre à l'école. À la fin de la campagne de deux mois, cependant, les deux tiers d’entre eux avaient bu moins de sucre qu’avant.

5415 litres d'eau

C'est combien 397 enfants ont bu en deux mois dans six écoles différentes de Budapest. 92% des étudiants se servaient au moins une fois par jour en classe. Le succès de la campagne est également illustré par le fait que 85% des écoliers et 98% de leurs parents souhaitent que nous poursuivions la campagne.
Selon les experts, les habitudes de consommation des enfants peuvent changer rapidement au cours d'une année scolaire. Il était également important de parler aux enfants de leur consommation de liquide, car plusieurs enquêtes ont montré que ce groupe d'âge ne buvait pas suffisamment de liquide. Cela peut provoquer des maux de tête, des éternuements et des problèmes de concentration.
Au début et à la fin du programme, les enfants ont effectué un test d’eau. Pendant deux mois, ils ont fait de l’eau pendant plusieurs cours et séances de santé. Le deuxième test a donc été pratiquement irréprochable et les enfants ont appris beaucoup de choses nouvelles sur ce fluide vital. Ce qui était surprenant pour les enseignants, cependant, c’est que chaque élève sur cinq a changé de famille: le bon exemple est donc resté avec d’autres membres de la famille.
"Cela peut avoir un très bon effet sur votre poids et réduire votre risque d'obésité", a déclaré dr. Eva Martos, directrice générale de l'Institut national pour la sécurité alimentaire et la nutrition.

Perdre du poids avec de l'eau?

Oui! Si un élève mange 6 à 8 déco par jour, il consomme 300 calories d’énergie en excès. L'eau n'a pas de contenu calorique, donc si un enfant en surpoids renonce à de l'eau sucrée, la perte de poids commence.
"Les privations d'enfance se propagent naturellement", a ajouté Martha Martha. Chaque année, 400 000 enfants dans l'Union européenne sont considérés comme en surpoids et 85 000 enfants sont touchés par la pierre. Les conséquences de l'obésité apparaissent dès le plus jeune âge: ils traitent les enfants souffrant d'hypertension, de diabète, de troubles du métabolisme des graisses et de troubles musculo-squelettiques.
En Hongrie, entre 7 et 14 ans, 19% sont normaux et 7% sont en pierre. Dans le groupe d’âge des 14 à 18 ans, deux fois plus de bébés sont en surpoids et obèses que les filles.

Coût beaucoup?

Tйvedйs! Après tout, le livre est beaucoup moins cher que les acides succiniques sucrés que les enfants achètent au buffet. Il peut être judicieux d’avoir une salle de classe équipée d’un réservoir d’eau douce, car vous pouvez consommer la quantité quotidienne de liquide de manière uniforme. Vous devriez boire un litre de liquide par jour à l'âge de 5 à 8 ans, 1,5 litre par jour à l'âge de 9 à 12 ans, mais le corps a besoin de beaucoup plus si vous faites de l'exercice ou si vous avez chaud.
Le programme d'élévation de l'eau, d'une durée de deux mois, n'a rien coûté aux parents, a déclaré l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Mais les organisateurs ont calculé que si nous continuions à distribuer l'eau, cela coûterait 20 forint par litre d'eau par litre d'eau.
Il est toutefois incompréhensible que les parents très désireux d’arroser dépensent beaucoup moins, jusqu’à 200 HUF par mois, alors qu’ils dépensent davantage pour des expéditeurs sucrés et succulents.
Après avoir entendu les résultats du programme, le responsable d'une entreprise d'eau douce a partagé ses expériences avec les organisateurs de la campagne. János Rajki a déclaré que nous avions également lancé ce programme en Allemagne, mais qu'il y avait un soutien pour les entreprises d'arrosage. Différentes entreprises paient tout ou partie de l'eau sanitaire dans les écoles. Ce faisant, les entreprises en tirent des bénéfices à long terme, car leurs employés potentiels recherchent en définitive la santé, alors que travailler plus sainement va mieux et génère plus de profits. Cette approche saine et la réflexion à long terme mériteraient d'être introduites à la maison, et nous aimerions aider », a ajouté Jani Rajki.