Informations utiles

Est-ce que tu manges avant ton père? Vous pouvez avoir un enfant le plus stupide!

Est-ce que tu manges avant ton père? Vous pouvez avoir un enfant le plus stupide!



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Cela peut paraître surprenant au début, mais les habitudes alimentaires d’une femme qui mange peuvent influer sur le poids futur de son futur enfant.

Les professionnels ont constaté que si une femme a un bébé, régulièrement devant le pèresera probablement nourrir ou l'allaiter au sein quand elle est née. Et un enfant qui, depuis sa naissance, est habitué à devoir mourir le matin, il prend cette habitude, c’est-à-dire qu’ils seront vivants devant l’écran, et donc exposés au risque d’obsolescence. Selon Mary Jo Messito, de la faculté de médecine de l'Université de New York, le principal problème des mères allaitantes avant de quitter leur bébé est qu'elles ne regardent souvent pas les signes de leur bébé. Il est donc facile de tъletetйs ils sont piégés. Des recherches antérieures ont montré que les élèves et les élèves qui fréquentent régulièrement ils le mangent à l'adolescence, ils consomment généralement des aliments de qualité médiocre, prennent moins quand ils ont déjà mangé et absorbent généralement plus de calories.

Est-ce que tu manges avant ton père? Vous pouvez avoir un bébé plus gros!

Au cours de l'examen - dont l'American Pediatrics Academy a tenu les résultats à sa réunion annuelle à Vancouver -, à quelle fréquence Messito et ses travaux enfant devant l'écran. Dans l’ensemble, les enfants ont évalué les sujets âgés de moins de 3 ans qui ont déclaré avoir mangé pendant la grossesse et dont un tiers ont déclaré il a également regardé le père tout en nourrissant. Ce dernier était particulièrement caractéristique des moins de 25 ans et de ceux qui n’allaitaient pas exclusivement au sein.
Le Dr Dimitri Christakis, professeur d'infirmière en pédiatrie à l'Université de Washington, n'a pas été surpris par les résultats de l'examen, car, comme il l'a expliqué, plus une personne meurt, et la combinaison du feu a un effet bien connu sur la santé des humains.