Recommandations

Les médias sociaux augmentent le risque de dépression

Les médias sociaux augmentent le risque de dépression



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Cela représente un taux étonnamment élevé de 16% pour les jeunes nés avant 2000 qui étaient gravement déprimés dans une étude américaine.

L'utilisation des plateformes de médias sociaux augmente le risque de dépressionDes chercheurs de la Texas State University, aux États-Unis, ont découvert que 16% des étudiants nés avant 2000 avaient des symptômes de dépression sévère. Il s'agit d'un taux incroyablement élevé, avec 7% de personnes âgées de plus de 18 ans en 2016, contre seulement 11% dans le groupe d'âge le plus touché en 2016, avec des adultes de 18 à 25 ans. Les recherches révèlent également que les problèmes médicaux dans les médias ont tendance à aggraver la situation des personnes souffrant de dépression. Bien que la dépression non traitée soit dangereuse: cette maladie a un risque de suicide considérablement accru, mais elle est également courante en cas d’alcoolisme secondaire, d’invalidité de longue durée ou de toxicomanie, selon une étude réalisée par 504 Texason University à medicalonline.com. les jeunes adultes dépressifs qui ne souffrent pas de dépression ont tendance à se comparer à ceux qui sont mieux placés, dans de meilleures conditions, et que leur état d'esprit aggrave la dépression. Parce que la dépression mène souvent à l'illumination, le patient passe de plus en plus de temps sur la surface des médias communautaires, où il est extrêmement influencé par les réactions positives et par la manière dont il réagit. En outre, ils sont plus susceptibles de souffrir de la traîne ou de la cyberintimidation, ce qui, bien sûr, aggrave encore leur image de soi et leur santé mentale.
  • Le mobile est comme une drogue pour un enfant
  • Pourquoi est-il si difficile de résister à Facebook?
  • Y a-t-il une place pour les gadgets numériques dans la vie des tout-petits?